À mesure que la technologie devient plus abordable avec une utilisation simple, les modes de vie et les attentes des consommateurs de tous les horizons évoluent. Les habitants de plusieurs économies avancées intègrent de plus en plus leurs appareils mobiles à leur environnement environnant afin de créer des expériences plus intégrées et bien sûr plus simples et plus efficaces. 

Dans le même temps, de nouveaux problèmes sont apparus. Les gens exigent une plus grande transparence dans l’utilisation des données et exigent plus de contrôle sur leurs identités numériques et le partage de données. Nous constatons ce phénomène de plus en plus depuis la crise sanitaire de la COVID-19 qui touche en effet, le monde entier. 

L’évolution des comportements d’achats depuis les dernières années :

Les consommateurs de l’année 2020 sont-ils différents des consommateurs de l’année 2010 ? C’est la question que nous nous posions avec l’équipe. C’est pour cela que nous souhaitons développer cet article ici. Dans celui-ci, nous allons mettre en avant l’évolution des comportements des consommateurs au cours de ces dernières années. Mais aussi, son impact sur les enseignes du grand public.

Le consommateur de demain : La consommation est devenue responsable

L’un des développements les plus importants de cette dernière décennie a été l’émergence d’une consommation responsable. Les enjeux environnementaux, sociaux et sociaux se sont progressivement généralisés, incitant les Français à consommer différemment.

Aujourd’hui, de nombreux consommateurs recherchent de consommer moins mais mieux. En conséquence, la dynamique du «full shopping» s’estompe. Et bien sur,  la consommation de biens de consommation achetés par les ménages français a diminué. Des Français déclarent avoir changé certaines pratiques et 13% font tout leur possible pour réduire l’impact de la consommation.

Le bio qui explose : 

Dans de telles circonstances, une croissance explosive s’est produite au cours de la dernière décennie. Au début des années 2010, sa marginalisation n’était pas élevée, mais au fil des années en effet cette nouvelle forme de “manger mieux” se démocratise de plus en plus… En 10 ans, le marché bio français a plus que triplé. Il est passé de 3,1 milliards d’euros en 2009 à 9,7 milliards d’euros en 2018. Selon les données clés de l’Agence Bio, 9 personnes sur 10 en France consomment des produits bio. En 2019, 71% des utilisateurs l’utilisent au moins une fois par mois, contre 46% en 2010.

Faire ses courses, c’est se connecter :

A savoir que 17% des Français possédaient un smartphone en 2011, alors la proportion d’avoir un smartphone est désormais plus grande aujourd’hui en 2020 : elle est de 75%. En effet, la plupart des Français utilisent aujourd’hui les téléphones portables pour accéder à Internet, des applications, leurs cartes de fidélités etc…. En effet selon un spécialiste, Julien Rosenvallon que je cite : “nous sommes passés du” mobile first “au” mobile only “.

Comme dans beaucoup d’autres domaines, les courses sont devenues digital (par le numérique.) Désormais, que ce soit avant, pendant ou après l’achat physique en magasin, les appareils mobiles jouent un rôle essentiel, même important dans le processus d’achat. Une enquête démontre que les consommateurs utilisent notamment leur téléphone portable:

  • Faire quelques recherches avant d’acheter un produit ou un service (56%)
  • Trouver et localiser des magasins (52%)
  • Trouver le chemin dans un magasin, comparaison des prix, regarder les avis clients, voir les caractéristiques des produits, (38%)
  • Aussi, l’utilisation de leurs programmes de fidélité digital

Mais alors à quoi ressemblera le consommateur de demain ?

Quel va être le portrait type des consommateurs français en 2030? Les analystes de la consommation et de la lutte contre la fraude, estiment qu’ils consommeront des choses «moins» mais «meilleures». La société actuelle devrait être également «connectée». Par conséquent, les consommateurs de 2030 accorderont plus d’attention à leur santé. De plus, la crise sanitaire n’aura pas seulement un impact sur la santé économique du pays, mais bien sûr, aussi un impact sur le consommateur final. En effet,  toutes ses nouvelles mesures préventives prises par le gouvernement afin de lutter contre la pandémie de la COVID-19 auront un impact sur  la perception du consommateur (sur la façon dont il doit consommer)

Les mesures correctrices et préventives face au covid-19 ? 

Afin que l’économie puisse reprendre de manières régulières l’Etat a mis en place des mesures préventives afin d’éviter la propagation du virus. En effet, à partir du 11 mai 2020 la France a pu reprendre une activité partielle. Les gestes préconisés par le gouvernement reste des pratiques assez contraignantes. C’est pour cela en effet, que la plupart des consommateurs favorisent l’achat en ligne. Les modalités de réouverture reposent sur 3 paramètres importants :  “jauge, distance et comptage” avec un surface de 8m2 par client. Il faut afficher les différentes mesures sanitaires ainsi que les conditions d’accès au magasin. 

Le nombre de personnes dans le magasin est calculé en fonction de la superficie d’accueil du magasin. En effet, il faut comme je disais, 8m2 par client. Cette mesure se base sur  la totalité de la surface de vente ou d’accueil du public. Cela s’applique sur l’ensemble du centre commercial et non pour chaque boutique. De plus, il faut une distance de 2 mètres entre chaque groupe de clients. Également dans le décompte les salariés n’y sont pas comptés. Il est également demandé de limiter l’entrée à deux personnes pour les groupes ou les familles. La mise en place et le comptage doivent être réalisés par une personne désignée au préalable.

Les mesures sanitaires :

Bien sur, il est nécessaire pour les entreprises et donc aussi pour les commerçants d’afficher les différentes mesures et les conditions d’accès au commerce. Les différentes affiches montrent :  la capacité de personne présentes dans le magasin, la distanciation physique de 2 mètres, le port du masque obligatoire dès 11 ans ou à partir de 6 ans.

Il s’agit là des conditions d’accès au magasin avec leurs modalités (retrait des marchandises en click and collect.) De plus, il est conseillé de demander à vos clients d’apporter leurs propres sacs afin de réduire les manipulations. Également, les paiements électroniques sont d’avantages utilisés afin de limiter le temps de présence des clients. Vous en tant que commerçant vous pouvez aussi inciter vos salariés et vos clients à télécharger et utiliser l’application “Tous AntiCovid”

Les mesures protocolaires sont aussi renforcées. En effet, il est demandé de désigner un salariés “Référent Covid-19”. Il sera la personne chargée  de la mise en place de ces protocoles. Mettez en place des contrôles afin d’assurer le respect des mesures d’hygiène par vos clients. Par exemple, le port du masque et le nettoyage des mains à l’entrée du magasin. La personne sera aussi chargée de mettre en place le sens de circulation unique dans votre boutique. Il faut que vous sépariez les zones d’affluences comme les jeux ou les cabines d’essayages et séparer les files d’attentes.  Vous devez vous assurer que vos clients puissent être accueillis dans un lieu nettoyé, désinfecté et ventilé. La ventilation peut être naturelle ou mécanique sur un temps de 15min plusieurs fois par jour. Les clients et les salariés doivent pouvoir limiter les contacts entre chaque personne. 

Il faut retenir :

Ces mesures correctrices peuvent en effet perturber le comportement d’achat des consommateurs. De plus, ces changements apportés dans votre commerce ainsi que les deux périodes de confinement peuvent diminuer la tendance d’achat de vos clients.

Vous pouvez donc mettre en place ces gestes en essayant de les rendre plus agréables pour vous et pour vous clients. Peu-être faudrait-il essayer de fournir des masques transparents pour ses salariés. Cette technique  mise en effet sur la bonne humeur et le sourire de l’équipe. Nous le savons, le masque peut avoir un aspect renfermé et déshumanisant. Cela peut donc être un frein à la fidélisation de vos nouveaux clients. Or, notre solution de fidélité est un très bon moyen de garder le contact humain avec ses clients. Un programme innovant avec Fidly. 

Le consommateur de demain : Alors comment les fidéliser ?

La fidélisation des nouveaux consommateurs sur le marché est beaucoup moins cher que de la nouvelle acquisition. Cette fidélisation passe par la mise en place d’un programme innovant, comme par exemple, avec notre solution de  de fidélité Fidly.

Fildy est un programme simple et efficace d’utilisation. Vous n’aurez pas à vous creuser la tête lors de son utilisation. Cette facilité vous permettra de consacrer davantage de temps aux mesures à mettre en place pour éviter la propagation du virus. Pour faire simple, Fidly propose un programme de fidélité se basant sur des points appelé “Token”. 

Cette standardisation n’est pas banale car celle- ci à un but bien précis.  En utilisant ce programme vous donnez la possibilité à vos clients de donner ou d’échanger leurs points avec un de nos commerces partenaires participant au même programme de fidélité. Par exemple, un de vos clients  peut échanger ses points avec un client du commerce voisin. Ces dons et échanges permettent la relance d’une économie locale et circulaire au sein d’une commune, d’une ville etc… Cette mise en place peut donc vous permettre d’acquérir d’avantage de client car vous serez recensé sur notre programme de fidélité qui partage la même communauté “clients”. L’utilisation de notre plateforme permet un gain de temps, de la visibilité clients. Cela peut être un réel attribut pour votre commerce ainsi que pour vos clients.

fidly image
programme de fidélité web app

Retrouvez tous nos articles sur le site sur la rubrique blog. Suivez nous sur nos réseaux sociaux :